Rendez-vous au paradis


 Texte reçu le 25 mars: 

 Chère lointaine et mystérieuse amie,
Voilà que je viens de vous lire, tâchant de comprendre et devant possiblement constater piteusement l’inanité de mes pathétiques efforts…
Est-ce donc que le centre de votre message revient à constater qu’il vaut mieux s’aimer soi-même ? Sur ce plan je ne peux que vous rejoindre (alléchante perspective), pour autant bien entendu que ce geste ne contienne pas d’éloignement de l’autre…
En ces temps étranges, troublés, et un peu agaçants, je ne vous le cache pas, cet éloignement prend bien entendu une autre dimension. 
Mais puissions-nous, l’obstacle franchi, n’avoir reculé que pour mieux sauter. 
Dans l’intervalle, portez-vous bien, supportez-vous bien. 
Je vous embrasse.
Pierre
P.S. Par personnes interposées, votre espagnol et votre anglais sont excellents ! 🙂

Cher ami bien plus près,
Me pardonnerez-vous de vous avoir choisi aux yeux de tous comme lettre (l’être) de la semaine? 
J’avoue ne point résister à votre phrasé, si humble, ma foi, alors qu’il est de votre expérience la notoriété et l’éloquence. 
Quel plaisir de vous lire dans cette vérité toute digne et pleine d’authenticité à supporter mon intrépide élan à inviter, à inspirer et à créer. 
Nos pas chassés et pas toujours croisés m’ont bien manqués. 
Votre esprit me rafraîchit et j’ose souhaiter qu’en cette complicité, nous allons aviver et multiplier cette réjouissance partagée. 
Et vous savez que cette vision enluminée animée d’assurance, bravant depuis le temps moult défis, est aussi éloignée de l’inconscience qu’elle n’est mue de volonté!
Je me ravis de vous rejoindre dans vos idées et de la jouissance qu’à travers ces instants troublés du dehors, nous puissions, chacun, renaître au véridique de soi, à un meilleur dialogue et à une communauté plus éveillée. 
Bons baisers d’ici, (cf. ci-dessous**)
Céline 
p.s. Vous m’impressionnez! Vous avez donc lu les trois versions d’un seul souffle?

**https://youtu.be/5dyNoi1UeDg


… À cause de vous…

Et bien voilà…

Je ne puis résister à vous dévoiler mon IRRÉSISTIBLE désir de VOUS inviter

(TOUS

à me rejoindre

Du 10 au 20 octobre 2020

sous les tropiques au bord de l’étendue céruléenne des eaux caribéennes.

RENDEZ-VOUS AU PARADIS! * 

 * https://youtu.be/WjKJ5qYldWw

Rendez-vous au Paradis
Si l’idée a son charme
à quoi pense-t’elle quand elle me dit
D’venir avec mon arme

Rendez-vous au Paradis
Attention c’est un piège
Les anges ne sortent pas le sam’di soir
En ensemble beige de chez Courrèges

Est-ce le ciel que j’ai gagné
Dans ses bras je suis prisonnier
J’attends l’heure du jugement dernier
Un ange m’a égratigné
Près du coeur va-t-il m’épargner

Rendez-vous elle me dit rendez-vous
Rendez-vous au Paradis
Si l’idée a son charme
à quoi pense-t’elle quand elle me dit
D’venir avec mon arme

Rendez-vous au Paradis
Attention c’est un piège
Les anges ne sortent pas le sam’di soir
En ensemble beige

Oh elle est d’une beauté extrême
Dans ses bras je n’suis plus le même
Je préfère nier que je l’aime
Et pourtant je la suivrais même en enfer sans faire de problème

Rendez-vous elle me dit rendez-vous

D’accord je me rends

*

Text received on March 25:

Dear distant and mysterious friend,
I have just read your words, trying to understand, and possibly pitifully realizing the inanity of my pathetic efforts …
So the essence of your message brings us to realize that it is better to love oneself? On this level, I can only join you (attractive prospect), provided of course that this gesture does not imply a distance from the other …
In these strange, troubled, and a little annoying times, I do not hide it from you, this distance takes, of course, another dimension.
But may we, the obstacle crossed, have moved back only to jump better.
In the meantime, be well, support yourself well.
I am sending you a kiss.
Pierre
P.S. Through intermediaries, your Spanish and English are excellent! 🙂

Dear friend, much closer,
Will you forgive me for having chosen you, for all eyes to see, as the letter of the week?
I admit that I can not resist your phrasing, so humble, I reckon, although your are experienced in notoriety and eloquence.
What a pleasure to read you in this truth, so worthy and full of authenticity, supporting my intrepid impulse to invite, inspire and create.
I have been missing our chasing of each other’s paths, which did not always cross.
Your spirit refreshes me and I dare to hope that, in this complicity, we will revive and multiply this shared rejoicing.
And you know that this illuminated vision, animated with assurance, braving challenges throughout time, is as far from unconsciousness as it is moved by willpower!
I am delighted to join you in your ideas and the enjoyment that, through these troubled moments on the outside, each of us can be reborn to the truth of Self, to a better dialogue and to a more awakened community.
Good kisses from here, (see below **)
Céline
p.s. You impress me! So, you have read all three versions in one breath?

** https://youtu.be/5dyNoi1UeDg


… Because of you…

Well, here…

I cannot resist revealing to you my IRRESISTIBLE desire to invite YOU

(ALL)

to join me

from October 10th to 20th, 2020

in the tropics, on the edge of the cerulean expanse of Caribbean waters.

LET’S GO TO PARADISE! *

https://youtu.be/WjKJ5qYldWw

See you in Paradise
If the idea has its charm
what is she thinking when she tells me
To come with my gun

See you in Paradise
Be careful this is a trap
Angels don’t go out on Saturday night
In beige overall from Courrèges

Is it the sky that I won
In her arms I am a prisoner
I’m waiting for the hour of the last judgment
An angel scratched me
Will he spare my heart

See you, she says, meet me
See you in Paradise
If the idea has its charm
what is she thinking when she tells me
To come with my gun

See you in Paradise
Be careful this is a trap
Angels don’t go out on Saturday night
In beige overall

Oh she is extremely beautiful
In her arms I am no longer the same
I prefer to deny that I love her
And yet I would even follow her to hell without a problem

See you, she says, meet me

Ok I surrender

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.