Jusqu’au bout du monde



Merci à Rafaela, Yvette, Cat, Caroline, Sanjaï,
Smarlyn, Samuel, Leiron, Santiago…
pour leur participation et leur créativité, leur humour…



-Maître, quel est le secret du bonheur? 
– Ne pas discuter avec les idiots.
– Je ne crois pas que ce soit le secret. 
– Tu as tout à fait raison 

– Master, what is the secret of happiness? 
– Don’t argue with idiots
– I don’t think it’s the secret 
– You are absolutely right

 

 » Tant que les humains donneront autant d’importance à la possession d’objets, de voitures, de maisons, de terrains, des places en vue… ils ne cesseront d’entrer en conflit les uns avec les autres. Car tout ce qui peut s’acquérir dans le plan physique est limité en quantité, et il est impossible que le monde entier nage dans l’opulence. Cela ne signifie pas que le monde entier ne puisse pas être heureux. Si, mais justement, le bonheur n’est pas l’opulence. Il suffit de très peu de biens matériels pour trouver le bonheur, mais à condition de comprendre qu’il y a un travail à faire pour orienter ses besoins vers le plan psychique, et au-delà, vers le plan spirituel où les possibilités sont infinies. Là, chacun peut se nourrir, s’abreuver autant qu’il le désire, sans entrer en conflit avec ses voisins, ni craindre qu’on vienne le déposséder de ce qu’il a acquis. »

O.M.A.


Un film à visionner sur la République Dominicaine:

http://oliverastrologo.com/projects/41/republica-dominicana/

C’est encore plus beau en vrai, et les gens aussi, à l’intérieur et à l’extérieur!


*

Thank you Rafaela, Yvette, Cat, Caroline, Sanjaï,
Smarlyn,
 Samuel, Leiron, Santiago…
for your 
participation and yourcreativity, your humor…


« As long as humans will give so much importance to the possession of objects, cars, houses, land, places in sight… they will not cease to be in conflict with each other. What can be acquired on the physical plane is limited in quantity, and it is impossible for the whole world to swim in opulence. This does not mean that the whole world cannot be happy. On the contrary, but precisely, happiness is not opulence. Very few material goods are enough to find happiness, but provided you understand that there is a work to do to direct your needs towards the psychic plane, and beyond, towards the spiritual plane where possibilities are endless. There, everyone can feed themselves, drink as much as they want, without coming into conflict with their neighbors, or fearing that they will be dispossessed of what they have acquired. « 

O.M.A.

A destination film on the Dominican Republic:

http://oliverastrologo.com/projects/41/republica-dominicana/

In reality, it is even more beautiful, as well as the people,
within and without!
 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.